Forum Féminin Index du Forum

   FAQ  Profil  Se connecter pour vérifier ses messages privés  Groupes d'utilisateurs  Liste des Membres  Rechercher  S'enregistrer  Connexion
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Mesdames, un peu plus de pudeur, SVP

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Féminin Index du Forum -> Education
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
La-Vérité



Inscrit le: 30 Aoû 2011
Messages: 24

MessagePosté le: Mar Aoû 30, 2011 12:47    Sujet du message: Mesdames, un peu plus de pudeur, SVP Répondre en citant

Bonjour,

Les journaux, les médias nous rapportent souvent le cas d'hommes "voyeurs" qui, par ruse, observent les dessous féminins.
Dans cet article de journal, l'homme avait camouflé un téléphone portable dans une saccoche qu'il plaçait par terre, sous les jambes des femmes qu'il photographiait ainsi.

Le procureur l'a relaxé. Pourquoi ? Voilà ma réponse :

S'il existe bien des hommes voyeurs, il y a en proportion bien plus de femmes qui sont exhibitionnistes : elles adorent montrer leurs atouts féminins, les charmes et ainsi séduire et attirer les beaux males reproducteurs, ou même, tout simplement, pour se sentir flattées, admirées, convoitées...

Et si à chaque fois qu'un homme voyait ici un string, ici un haut de soutien gorge, ici un nombril, ici un slip... allait porter plainte à la justice, notre procureur serait vite débordé...

Voici l'article L'Union de Reims :
Un voyeur relaxé après avoir photographié sous les jupes
Partager 21 contributions
Publié le vendredi 20 mai 2011 à 08H11 - Vu 1402 fois

&&
REIMS (Marne). Depuis dix mois, un Rémois rôdait dans les grands magasins pour photographier les dessous des dames. Il a été pris sur le fait, il a tout avoué mais il a pourtant été relaxé.
ON peut photographier en cachette le dessous des dames dans un magasin, se faire prendre et se retrouver en correctionnelle sans pour autant être condamné mais bénéficier au contraire d’une éclatante relaxe. Démonstration avec l’affaire suivante jugée par le tribunal correctionnel de Reims.
Le 25 mars, les surveillants de l’hypermarché Cora de Cormontreuil sont intrigués par un client qui semble moins s’intéresser aux rayons qu’à une jeune femme gravitant autour.
Il passe et repasse à côté d’elle, une sacoche à la main. Sur la sacoche, un trou est visible. Et du trou… dépasse l’objectif d’un appareil photographique !
Pris en flagrant délit, le pervers a tout reconnu en garde à vue.
Depuis dix mois, il se plaisait à photographier les dessous des femmes en jupe, ou les rondeurs de leur postérieur quand elles portaient le pantalon. Il utilisait un déclencheur automatique, avec retardateur et prises de vue en rafales.
« Je regardais les images le soir sur l’appareil photo, puis je les effaçais. Je ne les mettais pas sur l’ordinateur », affirme-t-il.

225 photos en une journée

Le jour de son arrestation, 225 photos ont été enregistrées par l’appareil mais la moisson était d’une extrême pauvreté car les enquêteurs n’en ont trouvé que huit à verser au dossier.
Et encore, aucune d’entre elles n’a de quoi choquer une communiante : on voit le plafond de l’hypermarché, le prévenu lui-même ou les rayons. Seuls deux clichés ont cadré la jeune femme : l’un au niveau de l’épaule, l’autre en plan large du pied au coude.
Agé de 38 ans, l’homme est séparé de sa femme depuis 2009. « Je pense qu’il y a un lien. Il est important que je comprenne pourquoi. J’ai pris rendez-vous chez un docteur au mois de juillet. »
Un sursis avec mise à l’épreuve comprenant une obligation de soins lui pendait au nez mais c’était sans compter avec son avocat, Me Mourad Benkoussa, venu torpiller la procédure en pleine audience.

Lieu privé, lieu public

« Mon client était poursuivi sur le fondement de l’article 226-1 du Code pénal qui réprime le fait de « porter atteinte à l’intimité de la vie privée par fixation, sans le consentement de celle-ci, de l’image d’une personne se trouvant dans un lieu privé ». Or, et c’est là le problème, un magasin n’est pas un lieu privé mais un lieu public », affirme l’avocat.
Pour preuve de ses propos, il cite la doctrine juridique selon laquelle, par exemple, un lieu est dit privé « dès lors que son accès est conditionné à une autorisation particulière de la personne occupante ». Autre définition : « Le critère de l’accès à tous sans autorisation spécifique de quiconque détermine le caractère public d’un lieu ».
Conclusion de Me Benkoussa : « Aux heures d’ouverture, tout le monde peut entrer dans un magasin sans autorisation. Il s’agit donc bien d’un lieu public. Dès lors qu’il manque l’élément constitutif de l’infraction, elle n’existe plus et mon client doit être relaxé. »
Le tribunal a suivi : relaxe ! Il faut maintenant trouver un autre article du Code pénal pour juger les pervers qui filment ou photographient les dames dans les magasins*, mais on peut faire confiance au ministère public pour en dénicher un (lire par ailleurs). Quant au voyeur, son problème médical demeure. Il lui a été conseillé de ne pas louper son rendez-vous en juillet chez le psy.
Fabrice CURLIER
* Le 9 mai, le tribunal correctionnel de Laon a condamné à trois mois de prison avec sursis un homme qui avait pris des photos sous la jupe d’une femme, au magasin Leclerc de Château-Thierry, avec un stylo-gadget
_________________
La vérité, rien que la vérité...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Féminin Index du Forum -> Education Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001 - 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by hedonism